Compte tenu des nombreuses vertus du CBD, de nombreux Européens se tournent vers cette molécule pour améliorer leur quotidien. Anti-inflammatoire, antidépresseur, anti-stress : le cannabidiol possède de nombreuses qualités qui lui permettent d’améliorer notre vie quotidienne, tant pour les petits désagréments que pour aider à réduire les problèmes plus graves.

Cependant, même s’il est difficile à calculer, les risques d’interactions médicamenteuses existent, notamment lors de la prise d’antidépresseurs. Quelles sont-elles, quels groupes de médicaments sont concernés et comment éviter d’interférer avec le traitement conventionnel en prenant du CBD ? C’est ce que l’équipe de CBD Feed vous explique aujourd’hui.

CBD et médicaments : il existe des interactions

Le mélange de substances actives est rarement une bonne idée. Ceci est vrai pour le CBD et les médicaments.
Le mélange de substances actives est rarement une bonne idée. Ceci est vrai pour le CBD et les médicaments.
Une étude du Penn Stage College aux États-Unis a publié une liste de 57 médicaments dont les effets peuvent être affectés par la consommation de cannabis

Le THC, une substance psychoactive présente dans le cannabis, est bien sûr au centre de cette étude. Cependant, ce n’est pas le seul, car le cannabidiol peut aussi, dans certains cas précis, être responsable d’interactions médicamenteuses. Certains produits sont particulièrement mis en avant dans l’étude, notamment l’huile de CBD.

La liste des médicaments comprend plusieurs domaines :

Les antidépresseurs,
Contraceptifs oraux,
Des analgésiques,
Anticoagulants,
Médicaments pour les problèmes de thyroïde.

Le cas des antidépresseurs est particulièrement remarquable. En effet, bien que le cannabidiol lui-même ait un effet antidépresseur, l’association CBD/antidépresseurs classiques n’est pas forcément recommandée car la molécule pourrait inhiber certains de ses effets. Ce serait notamment le cas des médicaments à base d’amitriptyline, de clomipramine et de lofépramine.

Mais comment les cannabinoïdes interagissent-ils avec les médicaments ?

Comment le cannabis peut-il modifier la façon dont nous réagissons à un médicament?

L’utilisation du cannabis CBD peut modifier la façon dont notre corps absorbe les médicaments
L’utilisation du cannabis et du CBD peut modifier la façon dont nous absorbons les médicaments dans notre corps.

Le cannabidiol, comme les autres cannabinoïdes, a la capacité de modifier notre production d’enzymes. Par conséquent, le CBD peut favoriser la production de certaines enzymes, tout en bloquant ou en ralentissant d’autres. Ce processus se déroule en particulier dans le foie, qui joue un rôle important dans le métabolisme des médicaments. Et pour ceux qui veulent aller plus loin, le cytrochome P450 est probablement intéressant.

Sans entrer dans les détails de la biochimie, cela signifie que la prise de CBD en même temps qu’un médicament peut avoir deux conséquences :

Le médicament n’est pas synthétisé par l’organisme et n’a donc pas les effets souhaités (les cannabinoïdes ont bloqué son action).
Au contraire, le médicament est “sur” assimilé et il est possible de ressentir des effets secondaires qui ne sont pas directement liés à la consommation de CBD, mais au contraire à la consommation excessive du médicament.

OK, mais le CBD est-il une molécule dangereuse ? Non, ce serait trop de dire ça. Le cannabidiol lui-même n’est pas absolument dangereux. Il s’agit toujours d’un produit naturel aux effets majoritairement vertueux. Ce qui se passe dans certains cas lors de la prise de médicaments est assez similaire à ce qui se passe lors de la prise d’une pilule avec du jus de pamplemousse, qui est également un inhibiteur d’enzymes.

CBD et antidépresseurs : prendre des précautions

En 2010, en France, 7,5 % des 15-85 ans auraient connu un épisode dépressif. Avec la crise sanitaire du covid-19, ces chiffres ont augmenté de manière significative, avec 13,5 % des personnes âgées de 15 ans et plus déclarant des symptômes évocateurs d’un état dépressif en mai 2020. La dépression pure et simple n’est pas la seule à toucher les Français, puisque de plus en plus de personnes souffrent d’anxiété, de troubles de l’humeur ou de stress excessif.

Reconnu pour ses propriétés anxiolytiques, le CBD est très souvent un produit naturel vers lequel se tournent en priorité les personnes souffrant de symptômes liés à un état dépressif. L’huile de CBD est donc particulièrement recommandée en cas de troubles anxieux. Cette décision logique peut s’avérer payante, car le CBD est un relaxant éprouvé qui peut réellement atténuer l’anxiété.

Comments are closed.