Le CBD pour le traitement de la douleur : comment le cannabidiol fonctionne-t-il ?

Beaucoup d’entre vous ont déjà entendu parler du système endocannabinoïde. Il s’agit d’un réseau dans notre corps composé de millions de récepteurs qui interagissent avec les cannabinoïdes, recevant et transportant des informations. Le système endocannabinoïde (SEC) sert à réguler de nombreuses fonctions physiologiques.

Le CBD est un phytocannabinoïde qui agit indirectement sur les récepteurs de ce système, l’équilibrant ainsi pour rétablir l’homéostasie. Le cannabidiol n’agit pas dans une partie spécifique du corps, mais se dirige vers module l’ensemble du système endocannabinoïde lorsque la décompensation est présente.

À ce jour, nous connaissons plus de 100 cannabinoïdes dans le cannabis, tous avec des profils et des effets différents. Selon les experts, tous ont la capacité d’interagir d’une manière ou d’une autre avec l’ASE, qui est responsable de la régulation des fonctions corporelles liées au métabolisme, à l’appétit, à l’humeur, à l’anxiété et à la perception de la douleur. Cependant, la manière dont cette interaction se produit n’est pas encore claire.

Qu’est-ce que la douleur ?

La douleur est une sensation ressentie par certaines fibres nerveuses, qui transportent les impulsions de douleur de la périphérie au cerveau. Ce dernier modifie à son tour les informations douloureuses. La douleur peut être de plusieurs types, notamment

  • Aiguë : Soudaine et de courte durée, elle peut être causée par une opération ou un traumatisme et peut être facilement traitée par des médicaments ;
  • Chronique : durable et persistante, elle est souvent résistante au traitement. Cette douleur continue peut provoquer un déséquilibre psychologique qui conduit à la dépression et à l’anxiété. Parmi les affections qui peuvent la provoquer, citons la migraine, le cancer, la névralgie, la fibromyalgie, etc.

Ce que dit la science sur le CBD et la douleur

Comme nous l’avons mentionné dans les paragraphes précédents, la science s’est beaucoup intéressée au CBD pour le traitement de la douleur. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer tout le potentiel du cannabidiol. Entre-temps, nous rapportons les résultats de certaines recherches menées précisément sur le traitement de la douleur par la CBD.

cbd reduire la douleur

Inflammation

Une étude publiée en 2019, s’est intéressée au CBD et à son impact potentiel sur l’inflammation et le stress oxydatif via des mécanismes d’action médiés par le SEC. Bien que cette étude n’ait pas abouti à une confirmation définitive, elle a certainement ouvert la voie à des recherches cliniques plus approfondies.

Arthrite

Dans le monde, près de 60 millions d’adultes et 300 000 enfants souffrent d’une forme d’arthrite. Il existe plus de 100 types d’arthrite et les symptômes les plus courants sont le gonflement, la douleur, la raideur et la mobilité réduite.

Une étude de 2016 a administré du gel de CBD à un modèle de souris souffrant d’arthrite pendant quatre jours, dans le but de déterminer tout effet positif durable grâce à l’administration topique de CBD.

Douleur neuropathique

La douleur neuropathique est causée par une irritation des nerfs. Les symptômes comprennent des picotements, des douleurs lancinantes et une altération de la sensibilité. Une étude de 2018 s’est concentrée sur les méfaits potentiels associés à l’utilisation du CBD et du THC pour les troubles neurologiques, mais a souligné la nécessité d’une analyse plus approfondie.

Douleur oncologique

En 2009, une recherche publiée dans le Journal of Pain and Symptom Management s’est intéressée aux patients atteints de cancer souffrant de douleurs chroniques résistant aux traitements médicamenteux classiques.

Les chercheurs ont administré des extraits de THC et de CBD aux sujets. L’utilisation des deux cannabinoïdes a eu des effets positifs sur la douleur et, selon les chercheurs, des études et des recherches plus approfondies sont utiles.

Sclérose en plaques

Dans une étude publiée dans “Neurology” en 2005, des analgésiques et un spray de THC et de CBD ont été administrés à un groupe de 66 patients atteints de sclérose en plaques et souffrant de douleurs résistantes aux traitements conventionnels.

Le médicament a été bien toléré et les seuls effets secondaires observés ont été la sécheresse buccale, les étourdissements et la somnolence. Les scientifiques ont confirmé une diminution de la douleur centrale chronique et une amélioration du sommeil chez les patients concernés.

Comment utiliser le CBD pour le traitement de la douleur ?

Les produits actuellement disponibles sur le marché sont plusieurs produits CBD. En fonction de ses besoins, on peut donc choisir la meilleure méthode d’administration.

CBD pour usage topique

Les baumes, crèmes et lotions au CBD sont des produits à usage topique, c’est-à-dire à appliquer directement sur la peau. Cette méthode présente l’avantage de n’affecter que la zone où le produit est appliqué. Cela rend les produits topiques idéaux pour ceux qui recherchent une le traitement d’une zone spécifique de leur corps.

CBD oral et sublingual

Les huiles, teintures et sprays de CBD sont pris par voie orale ou sublinguale (c’est-à-dire appliqués sous la langue). Ces derniers permettent au cannabidiol d’entrer directement dans la circulation sanguine, ce qui en accélère les effets.

huile de cbd et douleur

La prise orale, par contre, a normalement des effets plus durables. Cependant, comme le CBD doit d’abord atteindre le système digestif, il faut plus de temps pour que les effets soient visibles.

Vaporisation

La vaporisation est devenue une méthode largement utilisée pour prendre du CBD et aussi l’une des plus populaires. De cette façon, le CBD atteint la circulation sanguine par les alvéoles pulmonaires. La vaporisation est sans aucun doute plus sûre que le tabagisme, mais certains doutes subsistent et nécessitent des études plus approfondies sur la sécurité.

Effets secondaires du CBD

Bien que les effets secondaires du CBD pour le traitement de la douleur soient normalement doux et non dangereux pour la santé, il est important de les connaître avant de commencer à les prendre.

  • Changements dans l’appétit : Le CBD semble avoir des effets différents sur l’appétit. En effet, il peut accélérer le métabolisme et donc rendre certaines personnes plus affamées, tandis qu’il peut supprimer l’appétit chez d’autres ;
  • Étourdissements : Dans de rares cas, certains patients ont connu des crises de vertige après avoir pris du CBD. Cependant, aucune étude à ce jour n’a examiné le mécanisme à l’origine de ces effets. Certains scientifiques pensent que les vertiges peuvent être dus à un changement dans la signalisation des cellules du cerveau et à l’activation du système nerveux autonome qui modifie le flux sanguin vers le cerveau ;
  • Diarrhée : Cela concerne l’huile de CBD plus que tout autre chose. La prise de presque tous les compléments à jeun peut provoquer des nausées, des malaises et des diarrhées. Vous pouvez résoudre ce problème en prenant du CBD immédiatement après un repas ;
  • Fatigue : Le CBD pris le matin ou pendant la journée peut provoquer une certaine fatigue. Toutefois, les experts estiment que cet effet résulte simplement d’une relaxation profonde. Pour cette raison, il est recommandé de commencer à le prendre le soir avant d’aller se coucher ;
  • Sécheresse buccale : La déshydratation et la consommation de cannabis peuvent provoquer cet effet, il est donc recommandé de maintenir une bonne hydratation ;
  • Faible pression sanguine : Plusieurs études cliniques font état d’une réduction de la tension artérielle comme effet secondaire du CBD. Cependant, il est intéressant de noter qu’il réduit également l’augmentation de la pression sanguine résultant du stress. C’est pourquoi il est conseillé de consulter votre médecin avant de procéder à la prise ;
  • Maux de tête : Cet effet secondaire semble affecter principalement les nouveaux utilisateurs. Cependant, il existe de nombreuses autres variables qui contribuent aux maux de tête.

Le CBD interagit-il avec d’autres médicaments ?

Oui, CBD modifie la métabolisation de certains médicaments. Le cannabidiol n’interagit pas directement avec les autres substances chimiques présentes dans le sang, mais il modifie la façon dont le foie les décompose. Cet organe produit certaines enzymes qui sont également responsables de la dégradation des médicaments. En particulier, l’enzyme CYP, connue sous le nom de CYP3A4, décompose environ 60 % des médicaments délivrés sur ordonnance, notamment :

  • Médicaments anticonvulsivants
  • Immunosuppresseurs
  • Antipsychotiques
  • Antidépresseurs
  • Opioïdes
  • Bloqueurs des canaux calciques

CBD et traitement de la douleur : en conclusion

Il est certain que le CBD est un puissant antidouleur naturel et sûr. Même l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé qu’il s’agit d’une non dangereux pour la santé publique mais, en effet, une aide prometteuse d’un point de vue thérapeutique. Il faudra certainement attendre de nouvelles études cliniques pour en avoir la confirmation et surtout pour mieux comprendre comment le cannabidiol agit avec notre système endocannabinoïde.

Comments are closed.